head_02 Folio_download Recherche.pdf Bio_CV
 
PROJETS RECHERCHE BIO YAN BREULEUX CONTACT SPACER BLOG Facebook Vimeo Flickr FR_ENG
 
 
banner_01
space_banner

La Tempête
Ubiquité
Fabrique Numérique
White Box
ABC light
Ars Natura
Black Box
Faustechnology
Re generation
Monochrome bleu
NeverEndinSgtories
Vector Feedback
Vjing
ECM
Roboten Ballet

 

Ubiquité | 2009-2010 | Poly-écran
ligne

L'ubiquité est la propriété d'une personne d'apparaître à de multiples lieux simultanément.

Installation vidéo permanente au Centre de la Francophonie des Amériques. L'édifice a été inauguré dans le cadre du 400em anniversaire de la ville de Québec. Le projet UBIQUITÉ dialogue avec l'architecture de Franklin Azzi. L'installation poly-écran constitue une pièce maîtresse du parcours d'interprétation - Un périple au sein de la francophonie des Amériques au nouveau Centre de la Francophonie des Amériques à Québec. L'ensemble du parcours d'interprétation a été réalisé par le Musée de la civilisation.

separatorLe projet vise à montrer la francophonie à travers ses présences multiples en Amérique. Par le mouvement de son regard et de ses gestes, le visiteur est appelé à visiter les lieux, les personnages, les textes réels et imaginaires d'une Amérique francophone en perpétuelle mutation. Le projet se présente comme une base de données interactive portant sur le thème du territoire de la Francophonie. Le terme « francophonie » est intimement lié au territoire et à l'espace qu'il occupe. En effet, c'est à un géographe, du nom de Onesime Reclus, que l'on doit la première utilisation du terme « Francophonie » en 1880. La francophonie est un immense territoire, composé à la fois de communautés séparées par des milliers de kilomètres de distance et par une culture partagée, une langue commune qui permet de communiquer, de se rencontrer et d'échanger.

Le contenu du projet Ubiquité est divisé en quatre sections principales. La section introduction est une animation interactive et modulaire présentant globalement la question de la présence des Francophones en Amérique. Une section questionnaire permet de se pencher sur les différentes visions de la Francophonie. Ensuite, les deux modules complémentaires, réels et virtuels, permettent d'accéder à du contenu photographique et textuel géolocalisés.

Le projet est alimenté à distance par le Centre de la Francophonie des Amériques via un CMS (Content Managment System). Ultimement, il faut voir le projet comme un navigateur Web multi-écrans.

Le système d'exploitation synchronise trois ordinateurs. Un ordinateur sert d'interface et contrôle les deux autres pour l'affichage du contenu. Le logiciel MaxMspJitter permet de positionner le contenu en fonction du dispositif particulier. Une résidence à la SAT a permis de travailler directement sur le dispositif et d'apporter les ajustements nécessaires à sa réalisation. Voir directement le dispositif sur place a permis à Sébastien Dallaire de corriger certaines fonctionnalités liées au support et à Jean-Sébastien Rouseau, d'adapter son système à la complexité des rapports de proportion entre les écrans.

Crédits

Yan Breuleux : artiste, designer, enseignant. A imaginé l'expérience du visiteur à travers la disposition des écrans et le scénario du système. Dans ce contexte, il a collaboré avec l'ensemble de l'équipe du musée de la civilisation et de ses collaborateurs à la mise en place de la solution technologique du projet. Il a établi le scénario interactif du projet et produit les contenus numériques du poly-écran.

Jean-Sébastien Rousseau : programmeur, artiste. A programmé un système interactif complet qui communique entre l'écran tactile et le poly-écran. A imaginé des scénarios interactifs novateurs en fonction des possibilités des logiciels utilisés. L'application a été conçue spécifiquement pour le projet, mais comporte de nombreuses ouvertures vers un système ouvert et comportant de multiples configurations possibles.

Sébastien Dallaire : designer industriel A conçu le support à écran tactile et l'attache murale du poly-écran. Sébastien a aussi imaginé une structure d'accrochage des écrans en fonction des contraintes du lieu. Il devait notamment tenir compte d"une contrainte importante: le câblage du système devait être invisible. Le filage de l'écran tactile passe à travers le pied du support et les câbles des moniteurs transitent à l'intérieure de l'attache murale du dispositif. Soulignons enfin que le support à écran tactile a repris plusieurs des caractéristiques architecturales du lieu telles que les multiples réflexions, l'utilisation dominante du noir et du bleu.

Remerciement: Yan Breuleux tient à remercier l'équipe du Musée de la Civilisation, Monique Lippé, Anouk Gingras, Pauline Curien, Serge Brousseau et Steeve Simard, pour le support sans faille qu'ils ont accordé à la réalisation de ce projet. Il tient également à souligner la confiance qu'a accordée Monique Savoie au projet en ouvrant les portes de la SAT pour une résidence d'artiste. Enfin, il est important de souligner l'excellent travail de Sébastien Dallaire et de Jean-Sébastien Rousseau. Leurs nombreuses initiatives et leur professionnalisme ont grandement contribué à la qualité artistique du projet. Il remercie Patrick Salois pour sa contribution dans le travail de visualisation du scénario interactif du projet.

CENTRE DE LA FRANCOPHONIE DES AMÉRIQUES

Conception, réalisation
Yan Breuleux.

Programmation
Jean-Sébastien Rousseau.

Conception des supports
Sébastien Dallaire.

Visuels
Yan Breuleux Jérôme Delapierre, Jean-Sébastien Rousseau.

Lumières
Eskistudio

Consultant
Patrick Salois.

Le projet a bénéficié d'une résidence à la Société des arts technologiques (SAT) vous pouvez également visionner le parcours d'interprétation du Centre de la Francophonie des Amériques.

 
spacer ill_01
spacer Centre de la Francophonie des Amériques.
   
  ill_01
spacer Dispositif poly-écran
   
spacer ill_01
spacer Intégration dans l'architecture.
   
  ill_01
spacer
   
  ill_01
spacer Monique Lippé, Anouk Gingras, Jean-Sébastien Rousseau et Yan Breuleux.
   
  ill_01
spacer Jean Sénastien Rousseau et Yan Breuleux.